RADIO PIRATES FRANCAISES

EN ONDES COURTES

retour page d'accueil

 

Les radios libres françaises en ondes courtes (épisode 1)

 

Emission disponible en Podcast 

 

Dès la fin des années 70, de nombreuses radios pirates, communément appelées radios libres, sont apparues sur la bande FM française.

 

Bravant le monopole de l'époque, ces stations ont fait l'objet de différents articles dans la presse nationale et régionale. C'est ainsi que le journal Le Monde, sous la plume d'Annick Cojean, a couvert l'actualité de la bande FM jusque dans les années 80.

Au cours des décennies qui ont suivi, plusieurs ouvrages ont traité ce sujet, s'inspirant toujours des articles de l'époque.

Quel que soit l'ouvrage, on y retrouve donc pratiquement toujours les mêmes stations : Radio Verte, Ici et Maintenant, Carbone 14, Radio Ivre, Radio Riposte… C'est ce que l'on appelle de l'information en boucle, émanant d'une seule et même source.

 

Totalement ignorées des journalistes, donc du grand public, et réciproquement, les radios libres françaises en ondes courtes, n'ont fait l'objet, à notre connaissance, d'aucun article dans la presse nationale.

Plusieurs revues associatives ont cependant consacré des rubriques régulières aux pirates européens, comme la revue Offshore Echos Magazine.

 

Depuis la fin des années 70, la plupart des radios pirates ondes courtes émettent depuis le nord de l'Europe, essentiellement du Benelux et des Iles Britanniques.

 

En France, le phénomène est plus marginal, mais nous avons tout de même dénombré, avec l'aide de quelques auditeurs, une bonne quinzaine de stations.

 

Radio Tic Tac

 

En 1979 et 1980, Radio Tic Tac émettait dans la bande des 48 m, entre 6230 et 6280 kHz, avec une puissance de 25 W. Cette radio émettait aussi en FM sur 100.2 ou 100.4 MHz avec 1 W.

Le programme était composé de chansons enregistrées sur des radios FM officielles, entrecoupées de quelques commentaires.

Principal avantage des OC, avec seulement 25 W, vous pouvez être entendu simultanément dans plusieurs pays d'Europe.

 

Radio Atlantique

 

Radio Tic Tac a cessé d'émettre en juin 1980, et réapparaîtra très brièvement en 1994.

Mais a-t-elle réellement disparu en juin 1980 ? En juillet et août 1980, une nouvelle station est apparue dans la bande des 41 m.

Il s'agit de Radio Atlantique, qui n'a rien à voir avec Atlantic 2000.

Les morceaux de musique sont également piratés sur des radios FM, et malgré les annonces faites dans une langue étrangère, certains auditeurs ont cru reconnaître l'animateur de Radio Tic Tac.

 

Atlantic 2000 International

 

Atlantic 2000 a commencé ses émissions en OC le 6 juin 1982 sur 7325 kHz, après avoir émis en FM de 1978 à 1982.

Le 1er émetteur, d'une puissance de 20 W, pouvait être reçu dans toute l'Europe, mais ce jour-là, une station anglaise avait eu la mauvaise idée de s'installer sur notre fréquence peu après le début de notre émission.

Conséquence : les rapports d'écoute concernant l'émission du 6 juin provenaient uniquement de France.

Les émissions suivantes ont été diffusées sur 7340 kHz, et des rapports d'écoute ont été reçus de différents pays européens.

Atlantic 2000 a continué à émettre presque chaque mois jusqu'au 17 juillet 1988, dans les bandes des 48, 41, 38 et 26 mètres.

 

Après plus de 19 ans de silence, la station est revenue sur les ondes le 28 octobre 2007, sur 6280 et 6210 kHz.

Depuis 2008, Atlantic 2000 est audible sur Internet.

 

En 2008 et 2009, notre station a émis sur 6220 kHz, relayée par Mystery Radio en Italie.

En 2009 et 2010, vous avez pu nous écouter sur 7550, puis 7610 kHz, grâce à nos amis de Radio Amica en Italie.

 

A partir du mois de décembre 2010, nos programmes sont diffusés sur 6005 kHz, depuis le site de Kall-Krekel en Allemagne, exploité par Radio 700. Depuis le 16 octobre 2011, Atlantic 2000 émet sur 9480 kHz via MV Baltic Radio, située à Göhren en Allemagne. L'utilisation de la bande des 31 mètres permet d'élargir notre zone d'écoute.

 

Radio Waves International

 

Radio Waves International a commencé ses émissions le 13 novembre 1983 sur 6250 kHz.

Reflétant les goûts des animateurs, ce qui est la moindre des choses pour une radio libre, la programmation est constituée de variété française et surtout, de country music.

Avec ses émetteurs, Radio Waves a été entendue dans les bandes des 48, 41 et 26 mètres. Au cours des années 80 et 90, elle a relayé plusieurs stations françaises et étrangères.

 

Pour améliorer son confort d'écoute, RWI a été successivement relayée par Radio Milano International sur 7295 kHz, IRRS Milan sur 3985 et 7120 kHz, puis Riga en Lettonie sur 9290 kHz avant le démantèlement de ce centre émetteur.

Toujours présente en OC, Radio Waves est également audible sur Internet grâce au Pirate Radio Network.

 

Radio Liberty Sound – Radio Big Lizard

 

Une nouvelle station est apparue en 1985. Il s'agit de RLS, Radio Liberty Sound.

Audible en 1985 dans les 41 mètres, elle fut ensuite relayée en 1986 par le puissant émetteur de Radio Delmare, depuis Anvers en Belgique sur 6206 kHz. L'adresse de l'opérateur, qui habitait le Pas de Calais, était donnée à l'antenne.

 

Le même opérateur fût à l'origine d'une autre station, entendue de 1985 à 1987. Il s'agit de RBL, Radio Big Lizard ou encore la Voix du Gros Lézard. En 1986 et 1987, l'émetteur utilisé était encore celui de Radio Delmare en Belgique, sur 6206 kHz.

 

Radio Luce

 

La station pirate Radio Luce a été entendue entre 1987 et 1991 dans les bandes des 41 et 48 m.

Elle fut relayée par Radio Waves, puis disposant de son propre émetteur, elle relaya à son tour cette dernière.

 

Entre 1988 et 1989, une nouvelle station nommée Radio DJ (Diji, prononciation typiquement française) fut relayée tantôt par Radio Waves, tantôt par Radio Luce.

 

Au cours des années qui ont suivi, on a pu entendre Radio Spectrum en 1990, puis Radio Equinoxe et Radio Mandarine en 1990 et 1991. Ces stations étaient relayées par Radio Waves.

 

Radio Anorak

 

Station française, ou seulement adresse en France ? Radio Anorak a été entendue brièvement en 1991 sur 7460 kHz, indiquant une adresse dans le département du Doubs, en France.

 

Radio Caroline (France)

 

Radio Caroline (prononciation française obligatoire) n'a aucun lien avec la célèbre radio de haute mer. Station 100 % française, Radio Caroline émettait depuis la région d'Arras dans le Pas de Calais en 1995 et 1996.

La station émettait en FM sur 104.1 MHz, sur 6205 kHz dans la bande des 48 m, et sur 27025 kHz dans la bande des 11 m.

A souligner que la gamme CB des 11 m est très rarement utilisée par les radios pirates.

 

Radio Caroline a dû arrêter ses activités après avoir reçu une mise en demeure du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel concernant ses émissions en FM.

 

Radio Capucine

 

Radio Capucine a fait une brève apparition en ondes courtes sur 5795 kHz en 1998.

 

RFB – Radio Face de Blatte

 

RFB, qui signifie Radio Face de Blatte, est née au milieu des années 2000.

La programmation musicale est très éclectique.

La présentation est aussi étrange que le nom de la radio, et le ton de l'animateur est absolument inimitable.

 

Radio Bon Esprit

 

Radio Télévision Bon Esprit est apparue en streaming sur Internet dans les années 2000.

Il était prévu d'émettre en ondes courtes, mais à notre connaissance, personne n'a encore reçu le moindre signal de la station dans cette gamme de fréquence. Le stream est actuellement inactif, mais si l'on en croit son site Internet, Radio Bon Esprit émettrait en ondes moyennes sur 1512 kHz quelque part dans Paris.

 

Autres stations

 

La liste des stations que nous avons évoquées n'est sans doute pas exhaustive. Ainsi, si vous avez vous-même animé une radio libre française en OC que nous n'avons pas cité dans cette rubrique, n'hésitez pas à nous écrire pour faire partager vos souvenirs et votre expérience à nos auditeurs.

Et si en tant qu'auditeur, vous avez reçu une station qui n'a pas été évoquée ici, écrivez-nous également.

 

Rubriques pirates

 

Dans la revue A l'écoute du Monde, du club Amitié Radio, qui a cessé de paraître, une rubrique était consacrée aux radios pirates en ondes courtes. Elle était signée Julien de Bona qui avait lui-même succédé à Francis Mougenez.

 

Jusqu'en 2011, Georges Cany animait sa rubrique "what's new" dans la revue Offshore Echos Magazine, avant que celle-ci

ne cesse sa parution.

 

La page "pirates" du bulletin Antennes du Perche, édité par le Radio Club du Perche, est signée Philippe Gondard.

 

Et nous aurons une pensée pour ceux qui nous ont malheureusement quittés.

Michel Ravigneaux, qui a participé activement à cette aventure dans différents bulletins et magazines, ainsi que Jean-Luc Vigié, qui fût à l'origine de plusieurs radios libres, parmi celles que nous avons évoquées aujourd'hui.

 

 

 

 

Les radios libres françaises en ondes courtes  (épisode 2)

 

Emission disponible en Podcast 

 

Le 6 juin 2010, Atlantic 2000 a consacré une émission aux radios pirates françaises en ondes courtes. Bien entendu, la liste des stations citées n'était pas exhaustive.

 

Certains d'entre vous nous ont fait parvenir des informations complémentaires, ce qui nous amène à consacrer une nouvelle émission à ce sujet.

 

Voici donc le 2ème épisode de l'histoire des radios pirates françaises en OC, réalisé en étroite collaboration avec Francis Mougenez et Marcel Kurtz.

 

L'épisode précédent commençait en 1979, avec Radio Tic Tac. Pourtant, depuis 1945, plusieurs stations pirates ont existé, émettant en ondes moyennes et en ondes courtes. Malheureusement, il existe très peu de témoignages concernant cette époque.

 

En 1969, sur le site universitaire de Villeneuve d'Ascq, près de Lille, naissait Radio Campus.

Elle émettait en grandes ondes, en ondes moyennes, et en FM.

 

Mais la plus ancienne station ondes courtes connue des DXeurs actuels est Radio What You Know. Radio What You Know a émis en ondes courtes depuis la région parisienne entre mai et juillet 1970, avant d'être saisie par la police.

 

Radio Tic Tac était sur les ondes en 1979 et 1980. Elle a fait une courte réapparition en 1994. L'émetteur OC avait une puissance de 25 W. Différentes fréquences ont été employées, entre 6230 et 6280 kHz. Elle émettait aussi en FM, avec 1 W sur 100.2 ou 100.4 MHz. La musique diffusée était enregistrée sur FIP.

 

Atlantic 2000 a commencé ses émissions en OC le 6 juin 1982. Vous pouvez retrouver l'historique de notre station sur notre site.

 

En 1984, est apparue une station s'identifiant, selon le cas, Radio Liberty Sound ou Radio Big Lizard. Elle fut relayée par Radio Hotel Amigo aux Pays-Bas, puis par Radio Delmare en Belgique sur 6206 kHz. Une adresse à Etaples, dans le Pas de Calais, était indiquée à l'antenne. C'était l'adresse de l'opérateur, Jean-Luc Vigié. La dernière émission a été entendue en 1987.

 

Le 13 novembre 1983, sur 6250 kHz, naissait RWI, Radio Waves International.

RWI a été très active dans les années 80 et 90. Elle a émis sur un nombre important de fréquences (6225, 6271, 6275, 6320, 7306, 7441, 7473, 11401 kHz...) quasiment chaque dimanche entre 1987 et 1994. Elle a également été relayée par Radio Milano International sur 7295 kHz en 1986. Le service français, présenté par Philippe, était introduit par la chanson titrée "A la française" d'Alex et les Lézards. Certaines émissions commémoratives avaient lieu sous le nom de WCS - World Communication Service, avec une QSL spéciale. Les émissions régulières ont cessé à Pâques 1994, mais la station a poursuivi ses activités à un rythme plus tranquille, soit avec son propre émetteur, soit en utilisant des stations relais. Toujours présente en OC dans les années 2010 sur 6325, 6425, 7480 kHz, 11401, puis 6985 kHz, Radio Waves est également audible sur Internet grâce au Pirate Radio Network.

 

En octobre 1987, RWI a relayé pour la première fois Radio Luce, puis lui a vendu un émetteur de 18 Watts. Radio Luce avait pour responsable Jean-Claude et pour animateur Jean-Pascal, venu du monde de la CB. La vocation de cette station était "la musique et les chansons françaises". Des programmes de dédicaces et de courrier des auditeurs étaient diffusés. Un concours de dessin a été lancé en 1988 pour la création de la QSL. En 1988 et 1989, des émissions ont eu lieu de manière fréquente sur 6520 et 7375 kHz ainsi que via RWI sur 7440 kHz. Des programmes auraient également été diffusés sur des fréquences plus élevées (25735, 26010, 26015, 26955 et 27035 kHz) mais personne ne les a jamais entendus... En 1989, Radio Luce utilisait son émetteur pour relayer d'autres stations dans le cadre d'un service baptisé "Revolution Relay International". La station a fermé le 2 janvier 1990, après un désaccord entre le propriétaire de l'émetteur et l'animateur.

 

Jean-Pascal a alors fondé Radio Spectrum (1990), diffusée via RWI sur 7441 kHz. 

 

Peu après, la même équipe a lancé Radio Equinoxe (1991), diffusée via RWI ainsi que par son propre émetteur sur 6525 kHz. 

 

Radio DJ a diffusé en 1988 avec son émetteur Yaesu modifié sur 6265 kHz, mais également via Radio Luce sur 7375 kHz et via RWI sur 6320 kHz. La station a été fermée en 1989, lorsque l'opérateur a obtenu sa licence de radio-amateur. L'animateur prononçait le nom de sa station à la française, c'est-à-dire "didji" (et non "didjé"). 

 

Sunshine Radio donnait une adresse à Saint-Gaudens ; elle a émis pour la première fois le 26 juin 1988 sur 6875 kHz, puis en 1988, 1989, 1991, 1992 et 1995 sur une variété de fréquences en ondes courtes, en ondes moyennes et en FM ! Les QSL étaient signées Peter Pan Pirate. Les animateurs étaient Big Sicilian Face, L'Abominable, The Pirate Man, Dash 3 et quelques autres. La station se voulait essentiellement expérimentale et s'adressait à un public de forcenés du DX pirate. 

 

Radio Mandarine n'a émis que 2 fois, en avril 1990 et en janvier 1991, via RWI.

L'animateur se nommait "le Prince Charmant". Elle diffusait un programme musical. 

 

Radio Pwet n'a diffusé qu'une fois, lors de l'assemblée générale annuelle du Club Amitié Radio en 1992, via RWI. L'animateur s'appelait Saddam von Pwet, alias SVP. Le but était d'ajouter un peu de fantaisie à un événement qui, selon lui, en manquait beaucoup.

L'objectif a été atteint, l'émission ayant été reçue durant la session plénière de l'assemblée par plusieurs auditeurs ainsi distraits des propos du président Roland Paget. 

 

Radio Catapulte a diffusé en 1992 et 1993 des programmes en français via RWI et en anglais, via Jolly Roger Radio en Irlande. Les animateurs se présentaient sous les noms de Napoléon IV et de Professeur Catastrophe. Ils incarnaient plusieurs personnages au fil des programmes, dont "Roger Labarbe" et "Jean-Marie" pour une parodie de l'émission DX du club Amitié Radio nommée

"A l'écoute du rasoir", au lieu de "A l'écoute du monde"... La QSL de la station était un véritable caillou ! 

 

Onda Caliente a effectué sa première émission le 1er janvier 1994 sur 6200 kHz via Radio Orang Utan au Pays-Bas, puis plusieurs émissions via Radio Europe en Italie, avant de se doter de son propre émetteur, sur 7473 et 7430 kHz pour une série d'émissions en 1994 et 1995. La station diffusait uniquement du rock indépendant et se caractérisait par un certain sens de la dérision. La QSL prenait la forme d'un préservatif ! Les animateurs étaient Leo Black et Veronica

Onda Caliente a fait son retour sur les ondes en mars 2012 sur 6315 kHz.

 

En 1995 est apparue en ondes courtes une station française s'identifiant Radio Caroline, dont la tonalité faisait beaucoup penser à Radio Luce, même si la station reniait cet héritage.

 

En fait, l'histoire de cette Radio Caroline française débute en 1976 à Nanterre. L'un des animateurs de l'époque s'appelle Philippe. On le retrouvera plus tard sur Radio Waves International.

En 1981, l'équipe se constitue en association loi de 1901, mais n'obtiendra pas l'autorisation d'émettre en FM. En 1983, la radio déménage dans l'Yonne, où une nouvelle demande d'autorisation est refusée ; des émissions pirates sont alors diffusées le week-end.

 

En 1990, un nouveau déménagement a lieu pour le Pas-de-Calais ; les émissions en FM reprennent sur 104.1 et 107.8 MHz. En 1992, une 3ème demande de licence connaît alors le même sort que les précédentes et échoue.

 

Condamnée ainsi à la piraterie, la station est venue aux ondes courtes par la CB ; les premières émissions ont eu lieu sur 27025 kHz, avant qu'un émetteur 48 m, fait maison, soit mis en service le 27 août 1995 sur 6200 kHz avec 40 Watts.

Une adresse dans le Pas-de-Calais, à Beaurains, était communiquée à l'antenne. L'animateur se prénommait Alain.

En parallèle avec les 48 m, les émissions étaient également diffusées dans la bande des 11 m, ainsi qu'en FM sur 104.1 MHz. Les émissions en FM ont valu à Radio Caroline une procédure du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, entraînant la fermeture de la station.

 

Une station s'identifiant The Voice of Hard Rock aurait émis en 1993 et 1994.

 

Radio Coroner, a émis en 1995 sur 6260 kHz depuis la Meurthe et Moselle.

 

ASW, Alternativa Shortwave a été relayée par RWI, avant de disposer de son propre émetteur dans le Calvados.

 

Radio Zoulou Kilo a été très active entre 2005 et 2007 dans la bande des 48 m. Comme pour la plupart des radios pirates, le lieu d'émission est inconnu.

 

Enfin, la dernière venue en ondes courtes, RFB, Radio Face de Blatte, est née au milieu des années 2000. Elle émet occasionnellement sans préavis un  programme musical très éclectique avec de rares identifications.

 

A noter par ailleurs la présence d'émissions en langue française sur des radios libres européennes : Jean-Claude George sur Radio Empire et European Music Radio, Patrick Champvert sur Falcon Radio, Gérard sur United Radio Europe, et un certain Mike sur Radio Amica.

 

Tous nos remerciements à Francis Mougenez et Marcel Kurtz qui nous ont transmis la plupart de ces informations, ainsi que les enregistrements, qui ont abouti à la réalisation de cette 2ème émission consacrée aux radios pirates françaises en OC.

 

 

 

retour page d'accueil