INFORMATIONS RADIO

retour page d'accueil

 

 

Radio Caroline

 

Les autorités anglaises viennent d'accorder une licence à Radio Caroline, qui va pouvoir émettre légalement en ondes moyennes, avec une puissance de 1 kW, sur la fréquence de 648 kHz, libérée en 2011 par le service mondial de la BBC.

 

Radio Caroline avait diffusé sa dernière émission en haute mer au mois de novembre 1990, après des années de lutte avec les autorités anglaises et néerlandaises.

 

Après avoir émis pendant plusieurs années par satellite, Radio Caroline diffuse actuellement ses programmes uniquement sur Internet, à partir d'un studio situé à Maidstone, en Angleterre.

 

Le Ross Revenge, ancien navire émetteur de Radio Caroline, est toujours à quai près de Bradwell, dans le fleuve Blackwater, dans le sud-est de l'Angleterre.

 

On ne sait pas encore si l'émetteur sera installé à bord du navire, ou bien à terre.

En attendant, vous pouvez écouter Radio Caroline en streaming sur son site officiel : www.radiocaroline.co.uk

 

 

VOA Radiogram

 

VOA Radiogram, programme bien connu des auditeurs pour ses émissions en MFSK et en différents modes digitaux, va bientôt disparaître des ondes courtes.

 

En effet, après 32 ans de bons et loyaux services au sein de la Voix de l'Amérique, Kim Andrew Elliott part à la retraite le 23 juin 2017. Il aurait souhaité continuer son programme en tant que producteur privé, mais la VOA a refusé.

Le dernier VOA Radiogram sera diffusé les 17 et 18 juin 2017.

 

Mais Kim Andrew Elliot n'abandonne pas pour autant.

A partir du 25 juin 2017, il produira une nouvelle émission en modes digitaux sur la station privée WRMI, Radio Miami International, en Floride.

 

Les émissions seront diffusées le dimanche aux horaires suivants :

 

-         de 06:00 à 06:30 TU sur 7730 kHz

-         de 20:30 à 21:00 et de 23:30 à 24:00 TU sur 11580 kHz.

 

 

Pierre Bouteiller

 

Une grande voix de la radio vient de s'éteindre. Pierre Bouteiller nous a quittés le 10 mars 2017 à l'âge de 82 ans.

 

Il a débuté sa carrière à Europe n°1 en 1958. Renvoyé en 1969 pour avoir osé diffuser un sketch de Henri Tisot imitant le

Général De Gaulle, il est embauché à France Inter.

Il restera à Radio France jusqu'en 2004, après avoir animé de nombreuses émissions, dont le célèbre "Magazine de Pierre Bouteiller".

 

En 1981 et 1982, il occupe le poste de directeur des variétés sur la chaîne de télévision publique TF1.

 

De 1989 à 1996, il est directeur des programmes de France Inter. Succédant à ce poste à Jean Garetto, qu'il n'apprécie guère, Pierre Bouteiller supprime "l'Oreille en coin", émission emblématique de France Inter, que Jean Garetto avait créée 22 ans plus tôt avec son complice Pierre Codou.

Jean Garetto rejoint alors Europe 1, où il crée Persona…gratter. Cette émission reprend le concept de l'oreille en coin du dimanche matin, avec la présence des chansonniers.

 

En 1999, Pierre Bouteiller est nommé directeur de France Musiques, poste qu'il occupera jusqu'en 2004. Il en profite pour ajouter un "S" à Musique, voulant faire de cette station la radio de toutes les musiques. Mais son successeur à la tête de la radio remit le nom de France Musique au singulier en 2004.

 

Passionné de Jazz, il termine sa carrière radiophonique sur TSF Jazz de 2006 à 2015 avec une émission intitulée "Si bémol et fadaises".

 

Hommage de Daniel Mermet à Pierre Bouteiller, à lire ici : http://la-bas.org/la-bas-magazine/textes-a-l-appui/pierre-bouteiller-le-piano-et-le-dentifrice

 

 

La radio en Aquitaine

 

Philippe Marsan est un nouvel auditeur qui nous a envoyé un rapport d'écoute concernant notre émission du 18 février 2017.

Il habite à Biganos, en Gironde, et nous précise que sa région occupe une place importante dans l'histoire de la radio en France.

 

A Crois d'Hins, entre Bordeaux et Arcachon se trouvait l'un des émetteurs les plus puissants du monde. Huit pylônes d'une hauteur de 250 mètres soutenaient une immense antenne occupant un espace de 1200 par 400 mètres. Tous les équipements s'étendaient sur plus de 400 hectares. L'émission était en ondes très longues, sur une fréquence proche de 17 KHz, avec un émetteur à arcs puis par la suite, un alternateur "HF". Construite en 1917 et 1918 par les USA, la station radio TSF Lafayette fut inaugurée en 1920 et détruite par l'occupant en 1944. 

 

C'est à Arcachon qu'un Radioamateur F8CT, Pierre Auschitzky réalisa pour la première fois avec un correspondant du New-Jersey une liaison en morse sur une longueur d'ondes de 10 mètres. C'était le 1er janvier 1928.

 

Philippe Marsan nous précise également qu'un pionnier de la radio en France, Camille Tissot, repose au carré militaire d'Arcachon.

Originaire de Brest, Camille Tissot est un Officier des transmissions de la marine marchande. Précurseur de la télégraphie sans fil, il établit en 1898 la première liaison radio opérationnelle française en mer. Après s'être installé à Arcachon, il meurt de maladie en 1917.

 

Merci à Philippe Marsan pour ces informations.

 

 

France Inter : fin des Grandes Ondes

 

Une nouvelle page est tournée dans l'histoire de la radio en France.

 

Après l'arrêt des émetteurs ondes moyennes de France Bleu et France Info en janvier 2016, France Inter quitte à son tour la modulation d'amplitude.

 

Le 1er janvier 2017, à zéro heure, juste après la diffusion du titre Last Night a DJ Saved my Life par Indeep, suivi des traditionnels quatre tops horaires, France Inter a cessé d'émettre en grandes ondes.

A écouter ici : https://pixeldra.in/u/zB_1ed

 

Mis en service en 1938, puis détruit pendant la seconde guerre mondiale, le centre émetteur d'Allouis diffusait le programme de

France Inter sur la fréquence de 162 kHz, avec une puissance de 2000 kW, jusqu'au 31 décembre 2016.

 

Même si France Inter n'est plus audible en grandes ondes, l'émetteur n'est pas arrêté pour autant.

En effet, depuis 1977, l'émetteur d'Allouis transmet des signaux horaires en modulation de phase, à partir d'une horloge atomique.

Transmis également sur 162 kHz, ces signaux permettent de synchroniser environ 200 000 horloges dans différents secteurs publics et industriels. La diffusion des signaux horaires se poursuit sous la tutelle de l'Agence Nationale des Fréquences (ANFR).

 

Centre émetteur d'Allouis (Cher)

 

Bretagne 5

 

Voici une information transmise par Jean-Luc Blanchet, qui habite près de Nancy, en France.


La radio Bretagne 5, qui émet sur 1593 kHz en ondes moyennes, a été silencieuse pendant plusieurs mois.

Un fil musical était diffusé sur le site Internet de la station.

Sur ce même site, il n'y avait aucune explication concernant l'arrêt des émissions en ondes moyennes.

 

Contactée par téléphone, une collaboratrice de la station nous avait affirmé que Bretagne 5 allait revenir sur les ondes.

Selon elle, des opérations de maintenance étaient en cours sur l'émetteur, suite à des dégâts provoqués par la foudre.

 

Bretagne 5 est de retour sur les ondes depuis la fin du mois de décembre 2016.

 

 

TDF - Tests DRM

 

Malgré l'arrêt des émissions AM en France, deux stations restent actives en Bretagne.

Alors que Bretagne 5 est de retour, TDF effectue des tests en DRM depuis le centre émetteur de Brest-Quimerc'h, sur la fréquence

de 1071 kHz en ondes moyennes.

 

D'autres tests en DRM sont diffusés en ondes courtes sur 6175 kHz, à partir d'Issoudun, dans le cadre du projet Smartcast.

 

 

Principauté de Monaco

 

Depuis le 30 octobre 2016, Radio Maria France a quitté la fréquence monégasque de 1467 kHz, qui était diffusée depuis le Col de la Madone par l’émetteur de Monaco Media Diffusion.

 

Pour des raisons économiques, Radio Maria s'est repliée sur la bande FM, avec un émetteur de faible puissance sur 88,2 MHz, qui couvre uniquement la Principauté de Monaco.

 

La station table également sur sa diffusion depuis le Mont Agel sur le DAB+ monégasque.  La réception est excellente sur le bord de mer, entre Menton et Cannes.  Mais en utilisant seulement ce mode de diffusion, Radio Maria risque de perdre énormément d’auditeurs, car le DAB monégasque est loin de la couverture des ondes moyennes, surtout que le nombre de récepteurs DAB+ est assez restreint. C'est la raison pour laquelle Radio Maria vend des récepteurs FM/DAB sur son site web.  

 

Toujours depuis le Mont Agel, le DAB monégasque diffuse Radio France Internationale sur le canal 12B, et Monte Carlo Doualiya sur le canal 8A.

 

Depuis le 1er novembre 2016, les deux émetteurs ondes moyennes de Monaco sur 702 et 1467  kHz sont à louer. Pour le moment les deux autres émetteurs AM de Monaco Media Diffusion à Roumoules, dans les Alpes de Haute-Provence, sont toujours sur les ondes, sur 216 kHz pour RMC, et 1467 kHz pour le Trans Word Radio.

 

(Merci à Christian Ghibaudo pour ces informations)

 

Centre émetteur MMD de Roumoules (Alpes de Haute-Provence)

 

Radio Mi Amigo

 

Les émissions de Radio Mi Amigo sont toujours diffusées par Shortwave Service, depuis Kall-Krekel, en Allemagne, avec une puissance de 1 kW.

 

Radio Mi Amigo est désormais audible 7 jours sur 7 sur la fréquence de 6085 kHz, de 9 heures à 18 heures, heure française (CET).

Du lundi au vendredi, Radio Mi Amigo émet sur 3985 kHz, de 19 heures à 20 heures CET.

Le samedi et le dimanche, la station est audible sur 7310 kHz de 12 heures à 16 heures CET.

 

 

Max La Radio

 

Max La Radio, animée par Max Lafontaine, est une webradio pas comme les autres.

 

Si la plupart des webradios se contentent de diffuser de la musique entrecoupée de quelques jingles, le tout mixé par un logiciel sans aucune intervention humaine, ce n'est pas le cas de Max La Radio.

 

La musique est bien présente, mais on y entend également de vraies chroniques, avec beaucoup de rétrospectives sonores de nos grandes radios françaises, dont la plupart sont extraites des archives personnelles de Max La Fontaine.

 

Il faut dire que Max La Fontaine est un grand professionnel, et un vrai passionné, qui a travaillé sur Radio Andorre,

Radio Monte-Carlo, Télé Monte-Carlo, Radio France, RTL et Europe 1.

 

Sur Internet, sa station s'appelle Max La Radio, que vous pouvez écouter à l'adresse suivante : www.maxlaradio.com/

 

 

Pays-Bas

 

Radio Seagull est maintenant audible 24 heures sur 24 sur 747 kHz. La station émet avec une puissance de 100 W depuis le navire émetteur Jenni Baynton, ancré dans le port de Harlingen aux Pays-Bas. 

Radio Seagull émet également sur 1602 kHz avec une puissance de 1 kW, de 19 heures à 7 heures locales. Dans la journée, cette fréquence est utilisée par la station néerlandaise KBC.

Les deux stations sont par ailleurs audibles en DAB+ aux Pays-Bas, et dans le monde entier sur Internet.

Radio Seagull : http://www.radioseagull.com/

KBC Radio : http://www.kbcradio.eu/

 

14 août 1967

 

Dans le monde de la radio offshore, le 14 août est une date particulière.

Cela fait maintenant 49 ans, que loi anti-pirate britannique est entrée en vigueur.

Le Marine Broadcasting Offences Act a pris effet le 14 août 1967 à minuit.

 

Sans entrer dans des détails juridiques, le but de cette loi était de faire taire les stations de haute mer présentes à proximité

des côtes anglaises.

 

Au début de l'année 1967, elles étaient au nombre de 9 :

Six d'entre elles émettaient depuis des navires, comme Radio Caroline North, Radio Caroline South, Radio London, Radio 270, Swinging Radio England et Britain Radio, ces deux dernières émettant du même navire.

 

Quant Radio City, Radio Essex et Radio 390, elles émettaient depuis des anciens forts militaires implantés dans l'estuaire

de la Tamise.

 

Plusieurs stations vont déclarer forfait quelques mois avant l'entrée en vigueur de la loi.

 

A la date fatidique du 14 août 1967, Radio London s'est arrêtée juste avant 15 heures.

 

Radio 270 a cessé d'émettre juste avant minuit, suivie par Radio Scotland.

 

Quant à Radio Caroline, elle a décidé de continuer l'aventure, en défiant les autorités.

 

Pour la plupart des médias officiels, l'histoire des radios de haute mer s'est terminée le 14 août 1967.

Nous savons ici qu'il n'en est rien.

 

Dans les années 70, au large des Pays-Bas, on pouvait entendre Radio Veronica, Radio Northsea International, Radio Atlantis, Radio Mi Amigo et bien sûr, Radio Caroline.

 

Dans les années 80, on a assisté au retour de Radio Caroline depuis le Ross Revenge, qui a également hébergé Radio Monique.

A la même époque, Laser 558 émettait depuis le MV Communicator.

 

Radio Caroline a diffusé sa dernière émission en haute mer au mois de novembre 1990, soit plus de 23 ans après l'entrée en vigueur de la loi anti-pirate britannique. 

 

 

Emmanuel Maubert

 

Le monde de la radio et de la télévision est à nouveau en deuil avec la disparition du journaliste Emmanuel Maubert.

 

Emmanuel Maubert a commencé sa carrière dans les années 80 sur différentes radio libres.

En 1988, il travaille sur Aventure FM à Paris, radio lancée par le Service d'Informations de Relations Publiques des Armées.

En 1989, il rejoint Monaco, et travaille sur RMC et Télé Monte-Carlo.

 

De retour à Paris en 1993, il travaille successivement sur France Info, La Cinquième, Canal +, TPS Star, RTL, Paris Première

et Europe 1.

 

De 2009 à 2014, il est chroniqueur dans l'émission "C à vous" sur France 5.

En 2014, il rejoint l'équipe de "Touche pas à mon poste sur D8", et présente une émission chaque dimanche sur Europe 1.

 

Il quitte D8 pour le service public, tout en continuant à travailler pour Europe 1.

On a pu le voir sur France 3, puis sur France Ô, où il présentait tout récemment une émission culinaire.

Présent au festival de Cannes, pour y enregistrer des émissions pour France Ô, il fait un malaise cardiaque le 15 mai 2016.

Il est décédé le 31 mai 2016, à l'âge de 51 ans.

 

 

André Rousselet

 

André Rousselet est décédé le 29 mai 2016, à l'âge de 93 ans.

Cet ancien sous-préfet, homme d'affaire avisé, a occupé de multiples fonctions dans le public comme dans le privé.

 

Dans les années 60, il développa la compagnie de taxis G7 après l'avoir sauvée de la faillite.

En 1967, 1974 et 1981, il fut directeur financier des campagnes de François Mitterrand, qui le nomme directeur de son cabinet après son élection en 1981. 

Il est nommé à la présidence de l'Agence Havas en 1982, avant de fonder en 1984 la toute première chaîne de télévision privée française Canal +, en compagnie de Pierre Lescure et Alain de Greef.

 

Joan Bates

 

Joan Bates, princesse de Sealand, est décédée en mars 2016, à l'âge de 86 ans.

Cette ancienne reine de beauté était l'épouse de Roy Bates, ancien major de l'armée britannique, devenu prince de Sealand.

 

En 1965, Roy Bates a fondé une radio offshore, Radio Essex, qui deviendra BBMS en 1966, depuis Knock John Tower, un ancien fort de l'armée britannique construit en Mer du Nord pendant la seconde guerre mondiale.

 

En 1967, il s'empare de Fort Roughs, un fort voisin, avec l'intention d'y installer sa radio.

A l'époque, ce fort était situé dans les eaux internationales.

Mais la loi anti-pirate britannique portera un coup d'arrêt à ses ambitions radiophoniques.

 

Sur cette plateforme installée de la Mer du Nord, Roy Bates va créer une nation indépendante, la Principauté de Sealand.

Son épouse Joan va devenir la princesse de Sealand. Une monnaie est même créée à son effigie.

 

Joan Bates est décédée le 10 mars 2016, à l'âge de 86 ans, des suites d'une longue maladie.

Son époux, Roy Bates, prince de Sealand, est décédé en octobre 2012, à l'âge de 91 ans.

 

C'est leur fils Michaël Bates, prince de Sealand, qui règle actuellement sur la Principauté.

 

 

The Mighty KBC

 

En raison d'un manque de nouveaux sponsors, The Mighty KBC a diffusé sa dernière émission régulière en ondes courtes à destination de l'Europe le jour de Pâques, le dimanche 27 mars 2016 de 0900 à 1600 TU, sur 6095 kHz.

La station est cependant revenue sur 6095 kHz le 17 avril et le 15 mai.

D'autres émissions devraient être diffusées occasionnellement sur cette fréquence.

 

Par ailleurs, KBC est toujours audible aux Pays-Bas sur 1602 kHz, ainsi qu'en DAB+

Dans le monde entier, KBC peut être écoutée sur Internet à l'adresse suivante : www.kbcradio.eu     

 

 

Radio Gloria International

 

La station allemande Radio Gloria a annoncé qu'elle cessait définitivement d'être relayée par MV Baltic Radio à Göhren sur les fréquences de 6190, 7265 et 9485 kHz.

Cette décision intervient suite à de nouvelles contraintes imposées par les autorités allemandes aux radios privées en ondes courtes.

 

Radio Gloria continuera à émettre en ondes courtes sur 7310 kHz, via Shortwave Service à Kall-Krekel.

 

 

Monaco/France

 

La station toulousaine Sud Radio dispose depuis peu d'un émetteur au Mont Agel, exploité sous licence monégasque, sur la fréquence de 97,9 MHz, ce qui lui permet d'être entendue sur toute la Côte d’Azur de Menton à Cannes, en passant par Monaco et Nice.

Ainsi, un peu moins de 30 ans après avoir quitté la Principauté d’Andorre, Sud Radio se retrouve sur une autre Principauté, plus à l’est...

(merci à Christian Ghibaudo pour cette information)

 

Nous apprenons par ailleurs que Sud Radio va quitter ses studios toulousains pour s'installer définitivement à Paris.

Une nouvelle page se tourne dans l'histoire mouvementée de cette ex-station andorrane.

    

 

Luxembourg

 

Une page est définitivement tournée dans le Grand Duché.

L'émetteur de Marnach, qui émettait sur 1440 kHz en ondes moyennes a été définitivement arrêté le 31 décembre 2015.

Jean Bockeler, qui habite le Luxembourg, nous a informés du démantèlement du site d'émission qui a commencé dès le mois de février. Les pylônes ont été démontés à partir du 11 février.

 

 

Si le programme français de RTL est bien transmis depuis un émetteur grandes ondes situé au Luxembourg, il est avant tout destiné au public français. D'ailleurs, RTL France n'est pas diffusée en FM sur le Grand Duché.

 

Il n'y avait donc pas jusqu'à présent de station francophone pour les auditeurs du Grand Duché.

 

Francis Mougenez nous a informés du lancement d'une station francophone au Luxembourg.

L'Essentiel Radio, émanation du journal gratuit L'Essentiel, a commencé officiellement ses émissions le lundi 22 février 2016 sur la fréquence de 107,7 MHz en FM.

La station est également audible sur Internet, à l'adresse suivante : http://live.lessentielradio.lu  

 

Radio Caroline North

Le samedi 27 et le dimanche 28 février dernier, Radio Caroline North était audible sur 1368 kHz via Manx Radio.
Le programme était réalisé en direct du Ross Revenge, dernier navire de Radio Caroline, ancré près de Bradwell, dans le fleuve Blackwater, dans le sud-est de l'Angleterre.

D'autres émissions à bord du navire sont prévues pour le week-end de Pâques, toujours sur 1368 kHz via Manx Radio.

 

France

 

Radio France : fin des émissions en ondes moyennes.

 

La plupart des émetteurs ondes moyennes de France Info et de France Bleu ont été définitivement arrêtés le 1er janvier 2016, peu après une heure du matin, heure locale.

 

Mais suite à un problème technique, l'émetteur de Rennes sur 711 kHz n'a pu être arrêté que dans la matinée du 2 janvier.

L'émetteur de Lyon sur 603 kHz est resté actif jusqu'au dimanche 3 janvier, afin de retransmettre une dernière fois la messe des malades, depuis la chapelle Notre Dame des Ondes à Lyon.

Depuis 1938, cette messe était diffusée chaque dimanche à 18 heures par l'émetteur ondes moyennes de Lyon.

 

Sans autre forme de procès, les ondes moyennes ont été déclarées obsolètes. En France, pays de la haute couture, tout est question

de mode.

 

Notre pays a connu la mode des grandes ondes, délaissant peu à peu les ondes moyennes, et boudant la FM. Puis dans les années 80, toutes les stations sont passées sur la bande FM, désormais saturée.

 

Pourtant, dans de nombreux pays à travers le monde, l'AM et la FM cohabitent sans problème.

En général, les radios musicales sont en FM, alors que les radios d'information comme France Info, ou les moulins à parlote, comme RMC et Sud Radio émettent uniquement en AM, évitant le surcoût d'une double diffusion et l'encombrement inutile de la bande FM.

 

Quant à l'argument selon lequel personne n'écoute l'AM, c'est faute d'avoir su y proposer des programmes attractifs.

 

Dans les années 80, les auditeurs du nord de l'Europe disposaient d'un grand choix d'émissions sur la bande FM. Pourtant, en 1984, lorsque Laser 558 a démarré ses émissions en ondes moyennes depuis la Mer du Nord, des millions d'auditeurs se sont calés

sur 558 kHz en ondes moyennes. Même chose avec Radio Caroline et Radio Monique, sur 963 kHz, toujours en ondes moyennes. 

 

Les réseaux FM de France Info et de France Bleu sont très loin de couvrir la totalité du territoire.

La plupart des émetteurs de France Info émettent sur 105,5 MHz. Si vous êtes dans une ville, près d'un émetteur, la réception est parfaite. Mais en voiture, la réception simultanée de plusieurs émetteurs sur 105,5 MHz provoque un gazouillis rendant l'écoute très aléatoire. Les émetteurs ondes moyennes permettaient de pallier cet inconvénient.

 

De même, nous souhaitons bon courage aux auditeurs corses qui tenteront d'écouter France Bleu RCFM sur la bande FM, compte tenu du relief de l'Île de Beauté !

 

 

Luxembourg 

 

L'émetteur de Marnach, qui émettait sur 1440 kHz en ondes moyennes, a été définitivement arrêté le 31 décembre 2015, juste avant minuit. Cet émetteur diffusait le programme allemand de RTL, quelques émissions religieuses, ainsi que Radio Chine Internationale.

Mais cet émetteur était surtout connu pour avoir diffusé le programme en anglais de Radio Luxembourg 208, jusqu'en 1991.

 

Par la suite, des émissions en anglais ont pu être entendues sur le programme luxembourgeois de RTL, Radio Lëtzebuerg, diffusé en FM dans le Grand Duché, ainsi que par satellite et sur Internet.

Diffusé du lundi au vendredi de 20 heures à 23 heures, ce programme en anglais était présenté par Benny Brown, ancien disk-jockey de Radio Luxembourg 208.

 

Après 17 années passées au sein du groupe RTL, Benny Brown a quitté Radio Lëtzebuerg.

Il a présenté sa dernière émission le 16 juillet 2015.

Il n'y a donc plus aucune émission en anglais sur RTL, et la station n'a prévu aucun successeur à Benny Brown.

Son émission a été remplacée par un programme de musique non-stop.

 

Mais si Benny Brown a bien quitté le groupe RTL, il n'a pas vraiment pris sa retraite.

Jean Bockeler, qui habite le Grand Duché, nous a envoyé un courriel pour nous signaler que depuis la rentrée de septembre 2015, Benny Brown anime une nouvelle émission en langue anglaise sur la radio publique luxembourgeoise Radio 100.7.

Intitulée Time Out, l'émission est diffusée du lundi au vendredi de 18h 33 à 19h 30 en FM sur 100,7 MHz dans le Grand Duché de Luxembourg.

Radio 100.7 est également audible sur le satellite Astra 3B à 23,5° Est, sur la fréquence de 12168 MHz, en polarisation verticale, avec un débit symbole de 27500, ou encore sur Internet à l'adresse suivante : www.100komma7.lu

  

 

France

 

Radio pirate à Nantes

 

Radio 875 est une station de radio pirate, qui a pu émettre sur la ville de Nantes pendant 3 ans, sans être inquiétée jusqu'ici par les autorités, sur la fréquence de 87,5 MHz en FM.

 

Forte de son succès auprès des auditeurs, une page Facebook a été créée, et la station a fait l'objet d'un article sur le site Internet de France Bleu Loire Océan en octobre dernier.

 

Mais cette publicité a éveillé la curiosité du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, qui a demandé à la station de cesser ses émissions.

 

L'opérateur, un jeune Nantais prénommé Thomas, a donc coupé son émetteur FM.

Actuellement, Radio 875 continue ses émissions uniquement sur Internet.

 

La station est audible à l'adresse suivante : http://875.radio12345.com/      

 

  

Monaco

 

Radio Chine Internationale a quitté Monaco depuis le 31 juillet 2015.  Ainsi l’émetteur ondes moyennes du Col de la Madone

sur 702 kHz est muet en l’attente d’un nouveau client.  Radio Chine a également cessé d'émettre en FM depuis Monaco sur la fréquence de 96,4 MHz. 

 

L’arrêt des émissions de Radio Chine est dans l’objectif d’un changement de stratégie de la station. A terme, en 2016, Radio Chine Internationale ne diffusera plus vers l’Europe. Ces émissions seront dirigées vers l’Afrique et l’Asie. 

 

Par ailleurs, la station en langue française “La Chine en Français”, qui diffuse en DAB sur Paris vient d'obtenir une licence sur la Radio Numérique Terrestre à Nice.

 

(Merci à Christian Ghibaudo pour cette information)

 

 

Italie

 

Le 29 juillet 2015, le parlement italien a voté une loi autorisant les radios privées à utiliser les ondes moyennes.

Alors que bon nombre de stations cessent d'émettre en AM un peu partout en Europe,

on devrait donc voir apparaître prochainement des stations privées en ondes moyennes émettant d'Italie.

 

 

Pays-Bas

 

La station religieuse Radio Maria, qui émettait depuis Lopik sur 675 kHz, a quitté les ondes moyennes le 1er septembre 2015,

peu après minuit.

 

Seulement 3 jours plus tard, le 4 septembre 2015 à 10 heures du matin, le pylône de 197 m de haut a été démoli par le procédé habituel, qui consiste à dynamiter certains haubans, provoquant la chute du mât sur le sol.

 

https://www.youtube.com/watch?v=a9oWVCh0EVA

 

 

L'émetteur de Lopik, qui émettait sur 675 kHz, a une longue histoire.

Audible dans plusieurs pays européens, l'émetteur de Lopik a d'abord été attribué à la radio publique hollandaise Hilversum 3, puis à Radio 10 Gold, Arrow Classic Rock, et enfin Radio Maria.

 

Radio 5 Nostalgia, qui émettait sur 747 et 1251 kHz a également cessé d'émettre en ondes moyennes dans la nuit du 31 août

au 1er septembre 2015. L'émetteur de Zeewolde/Flevoland sur 747 kHz a été définitivement coupé 2 minutes après minuit.

 

  

Tunisie

 

Bayan est une radio clandestine opérée par l'organisation terroriste Daesh.

Emettant depuis la Libye, cette station est facilement audible dans le sud de la Tunisie.

Selon l’agence de presse allemande DPA, les autorités tunisiennes ont décidé de prendre une mesure de défense contre cette nouvelle forme de menace terroriste.
Ils envisagent de brouiller cette radio afin d’empêcher les terroristes de l’utiliser comme outil de propagande et comme moyen de communication avec leurs cellules présentes en Tunisie. 

 

Angleterre

 

Ancré dans le port de Harwich, en Angleterre, le bateau phare LV 18 a repris du service.

Du 25 juillet au 2 août 2015, le navire a accueilli une station temporaire émettant sous le nom de Radio Mi Amigo. La station pouvait être entendue localement en FM sur 106,8 MHz, et dans le monde entier sur Internet.

Bien que nommée Radio Mi Amigo, cette station n'avait pas grand-chose à voir avec la radio offshore d'origine, ni avec l'actuelle Radio Mi Amigo qui émet en ondes courtes depuis l'Allemagne.

Compte tenu des nombreux bavardages entendus à l'antenne, la station faisait plus penser à la BBC qu'à Radio Mi Amigo.

 

 

Russie

 

Radio Moscou n'est plus sur les ondes, mais les moyens de propagande de la Russie sont tout à fait comparables à ceux de l'ère soviétique. Les technologies employées ont simplement changé.

Si les citoyens russes subissent la crise, ce n'est pas le cas de la propagande, dont le budget est particulièrement conséquent.

 

Subie par le peuple russe, la propagande du Kremlin ne connaît pas de frontières.

Il y a bien sûr la télévision internationale Russia Today, diffusant par satellite en plusieurs langues.

 

Mais de manière plus insidieuse, Moscou utilise nos réseaux sociaux avec de faux profils pour diffuser sa propagande.

Les forums et les sites Internet de nos journaux nationaux et régionaux ne sont pas épargnés.

Il suffit de suivre le fil de discussion de n'importe quel article de presse consacré à la guerre en Ukraine pour constater que la plupart des commentaires sont favorables à Vladimir Poutine.

 

En fait, ils sont postés par de faux lecteurs possédant plusieurs profils, rémunérés par les autorités russes.

Certains sont situés en Russie ou en Serbie, d'autres postent même depuis la France ! C'est la même chose chez nos voisins européens, et un peu partout dans le monde.

Plusieurs sites Internet français, censés rétablir la vérité contre "la propagande occidentale", sont financés par les autorités russes.

Le réseau Internet est un formidable outil de communication, surtout pour les dictateurs !

 

Parmi les adorateurs du dirigeant russe, il y a également quelques retraités français aigris, qui se prennent pour des experts en géopolitique. Ne sachant que faire de leurs journées, ils passent le plus clair de leur temps à déverser leur fiel sur Internet.

Sous couvert d'anonymat, ils dénigrent violemment les pays occidentaux, en particulier l'état français qui les nourrit en leur versant leur retraite. Bien qu'admirateurs de Poutine, ils n'envisagent pas pour autant d'aller vivre en Russie... Pas si fous !

Mais en relayant les fausses informations diffusées par Moscou, qui n'a même pas besoin de les rémunérer, ils sont les complices de la propagande russe.

 

 

Etats-Unis

 

Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), financée par le Congrès américain, s’apprête à ouvrir un département des médias numériques pour lutter contre la désinformation russe via les réseaux sociaux.

 

Plus de détails ici.

 

 

Crimée (Ukraine)

 

C'est la liberté d'expression selon Poutine. En Russie, au cours de ses longues années de présidence, il a réussi à prendre le contrôle de tous les médias, rachetés pour la plupart par la compagnie Gazprom, dont il est le réel dirigeant. Mais il ne se limite pas à son pays.

Après avoir annexé illégalement la Crimée, en organisant un simulacre de référendum dans la péninsule ukrainienne, Vladimir Poutine vient de fermer la télévision indépendante Tatar.

 

Amnesty International a dénoncé "une atteinte flagrante à la liberté d'expression, habillée comme une procédure administrative et une grossière tentative d'étouffer les médias indépendants".

 

Egalement suite à l'annexion de la Crimée par la Russie, le principal fournisseur de télévision par câble dans la ville de Eupatoria, en Crimée, a cessé de distribuer cinq programmes de télévision ukrainienne.

 

Plus de détails ici

 

 

Grande Bretagne

 

L'arrêt des ondes moyennes se poursuit en Grande Bretagne. Le 15 mai 2015, 3 émetteurs ont été coupés.

Il s'agit de Absolute Radio à Reading sur 1233 kHz, Smooth Radio également à Reading sur 1431 kHz, et Smooth Radio à Newbury sur 1485 kHz.

 

 

Radio Caroline

 

Le 4 mai 2015, Radio Caroline a lancé un second programme sur Internet, nommé Caroline Flashback, consacré à la musique pop des années 60 et 70.

Radio Caroline et Caroline Flashback peuvent être écoutés à l'adresse suivante : www.radiocaroline.co.uk 

 

 

Pays-Bas

 

Depuis le 1er juin 2015, KBC Radio émet quotidiennement sur 1602 kHz depuis Harlingen aux Pays-Bas. La station est sur les ondes de 7 heures à 19 heures, heure locale, en remplacement de Radio Waddenzee.

La station est également disponible en ligne 24 h sur 24 à l'adresse suivante : http://www.kbcradio.eu

Par ailleurs, KBC continue ses émissions dominicales sur 6095 kHz.

 

 
RTL 2

 

Autre station du groupe RTL, la radio française RTL 2 vient de fêter ses 20 ans d'existence en ce mois de mars 2015.

 

Tout a commencé dans les années 80, avec Kiss FM, qui a fusionné avec Radio Metropolys, pour devenir Kiss-Metropolys, qui fusionnera à son tour avec Maxximum pour fonder le réseau M 40 le 6 janvier 1992.

Le 18 janvier 1995, M 40 cède la place à RTL 1.

Europe 1 dépose alors un recours auprès du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, estimant que le nom de RTL 1 ressemble trop à celui d'Europe 1. Tout en gardant la programmation de RTL 1, la station s'identifie à nouveau M 40 pendant quelques jours. 

Le 7 mars 1995, M 40 devient RTL 2.

 

 

Pirates

 

Plusieurs forums français consacrés à la radio viennent de rapporter l'existence de nouvelles radios pirates en France.

 

- Radio Mirabelle a été entendue en ondes courtes dans les bandes des 31, 41 et 48 mètres.

La station est située dans l'Est de la France. L'émetteur a une puissance de 30 W.

 

- Radio FC émettrait depuis Besançon sur 765 kHz en ondes moyennes, ainsi qu'en ondes courtes sur 6120 kHz.

 

- Radio Festival est une station alsacienne qui émet depuis un véhicule dans la région de Strasbourg sur 96 MHz en FM.

 

- Un relais pirate de la station lyonnaise Tonic Radio a été reçu en Alsace sur 107,1 MHz en FM.

- Une station pirate aurait été signalée à Bayonne sur 1602 kHz en ondes moyennes.

 

Europe 1

Europe 1 a fêté son 60ème anniversaire le 4 février 2015. A cette occasion, des émissions spéciales ont été diffusées tout au long de la journée.

Europe n°1 a commencé ses émissions le 1er janvier 1955 sur 246 kHz.

Mais suite à des plaintes pour brouillage, la station devra changer de fréquence à plusieurs reprises, pour s'installer finalement sur 182 kHz, trois mois plus tard.

En 1955, à cause de monopole d'état, aucune radio privée ne peut émettre depuis le sol français.

C'est la raison pour laquelle l'émetteur grandes ondes d'Europe n°1 a été construit en Sarre, à seulement quelques mètres de la frontière française, sur le plateau de Felsberg, ce qui lui a valu le surnom de radio périphérique.

Depuis les années 80, les radios privées sont autorisées en France. Europe 1 dispose désormais d'un réseau d'émetteurs FM sur la majeure partie du territoire national.

Mais l'émetteur grandes ondes est toujours en Allemagne.

 

Radio France

 

Mouv'

 

Depuis le 2 février 2015, la radio jeune de Radio France, Le Mouv' a changé de nom et s'appelle désormais Mouv'.

La grille des programmes a été entièrement revue. Les anciennes chroniques ont été supprimées, pour laisser plus de place à la musique, avec une orientation hip-hop et électro.

La plupart des auditeurs ont réagi négativement à ce changement, dénonçant une pâle copie de Skyrock et de Fun Radio.

 

José Artur

 

L'un des plus grands animateurs de France Inter vient de nous quitter. José Artur est décédé le 24 janvier 2015 à l'âge de 87 ans.

 

Son émission la plus connue était bien sûr le pop club, qu'il a présenté chaque soir pendant 40 ans, de 1965 à 2005, sur l'antenne de France Inter. A noter que Bernard Lenoir et Patrice Blanc-Francard ont collaboré à ce programme, avant de produire leurs propres émissions.

 

En plus du pop club, José Artur a présenté environ une dizaine d'émissions, telles que : "qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de vous, une anti-émission de France Inter présentée par personne".

 

On l'a vu également à la télévision, au théâtre et au cinéma dans une quinzaine de films, dont Z de Costa Gavras et 2 heures moins le quart avant Jésus-Christ, de Jean-Yanne. Il a également publié plusieurs livres.

 

Magic

Le 4 janvier 2015, les réseaux Magic AM et Greatest Hits ont fusionné pour devenir Bauer City Two.

 

Le nouveau réseau comprend 15 émetteurs ondes moyennes situés dans le nord de l'Angleterre et en Ecosse,

ainsi que 3 émetteurs FM.

 

Bien que faisant également partie du groupe Bauer, la station londonienne Magic 105.4 n'est pas concernée par cette restructuration. Elle est toujours audible en FM à Londres, et en DAB sur l'ensemble du Royaume Uni.

 

Allemagne

Les émetteurs ondes longues de Deutschland Radio qui émettaient sur 153, 177 et 207 kHz ont été arrêtés définitivement le 31 décembre 2014. Il reste cependant un émetteur ondes longues en Allemagne, sur le plateau de Felsberg.

C'est l'émetteur de la station française Europe 1, qui émet sur 183 kHz.

Europe 1 a fêté ses 60 ans le 4 février 2015.

 

Irlande

 

L'émetteur grandes ondes de la radio publique irlandaise, sur 252 kHz, dont le futur était plus qu'incertain, va continuer à émettre au moins jusqu'en 2017.

C'est ce qu'a annoncé John O’Mahoney , le président du comité des transports et des communications irlandais.

 

Situé à Clarkstown en Irlande, cet émetteur avait été mis en service en 1989, au profit de la radio commerciale Atlantic 252, née de l'association entre la radio publique irlandaise et le groupe RTL.

 

Atlantic 252 avait commencé officiellement ses émissions le 1er septembre 1989.

La station avait recruté plusieurs anciens animateurs de Laser 558.

 

En perte d'audience, Atlantic 252 cèdera la place à TeamTalk 252 au début de l'année 2002. Consacrée au sport, la nouvelle station n'émettra que quelques mois, pour s'arrêter au cours de l'été 2002.

 

En 2007, l'émetteur a été utilisé pour diffuser simultanément plusieurs programmes en DRM.

 

Actuellement, l'émetteur diffuse le programme de la radio publique irlandaise RTE Radio 1 en AM.

 

Suisse

Le 5 décembre 2010, c'était la fin des émissions d'Option Musique en ondes moyennes sur 765 kHz. Après avoir diffusé une bande annonce les jours suivants, invitant les auditeurs à passer au numérique, l'émetteur de Sottens a été définitivement arrêté le 31 décembre 2010.

Le 20 août 2014, le grand pylône d'une hauteur de 188 m, a été dynamité.

En revanche, le pylône de 125 m, ainsi que les bâtiments abritant l'émetteur seront conservés.

L'ensemble étant classé au patrimoine du Canton de Vaud, ils subsisteront encore de nombreuses années comme derniers témoins de la grande époque de Radio Sottens.

Exclusivité Atlantic 2000 :

Ecoutez intégralement les 4 dernières heures d'Option Musique diffusées en ondes moyennes le 5 décembre 2010.  

 

Grande-Bretagne

La radio anglaise Gold, née de la fusion entre les réseaux Classic Gold et Capital Gold, vient de réduire considérablement sa diffusion en ondes moyennes.

Depuis le 24 mars 2014, la plupart des émetteurs ondes moyennes du réseau Gold diffusent désormais le programme de Smooth Radio.

Cependant, Gold émet toujours en ondes moyennes depuis les émetteurs de Londres et Manchester sur 1548 kHz, Derby sur 945 kHz, et Nottingham sur 999 kHz.

La station est également diffusée en DAB sur une grande partie de la Grande-Bretagne.

Gold a par ailleurs modifié sa programmation. La plupart des animateurs ont disparu de l'antenne, laissant la place à un programme de musique, interrompu seulement par des publicités et un flash d'informations toutes les heures.

Le groupe Global Radio, propriétaire des deux stations, a décidé de favoriser Smooth Radio, au détriment de Gold, qui était pourtant très populaire en Grande Bretagne.

Malgré les protestations de nombreux auditeurs, l'avenir de la radio Gold semble pour le moins incertain. 

 

Radio Vatican

 

Une structure composée de quatre pylônes de 90 mètres de hauteur, qui assuraient la diffusion en ondes moyennes des programmes de Radio Vatican vers l’Europe, a été démantelée le 8 mai 2014, au Centre émetteur de Radio Vatican à Santa Maria di Galeria à 25 km de Rome.

Si les émissions restaient conformes aux normes européennes, elles ne l'étaient plus avec celles plus restrictives adoptées par l’Italie en 1998.

Suite à une longue procédure judiciaire, les autorités italiennes avaient contraint Radio Vatican à réduire la puissance de ses émetteurs, et à diffuser certaines émissions à partir de relais situés à l'étranger, notamment depuis le centre émetteur MCR de Roumoules, en France.

 

Radio Seagull

A l'origine, Radio Seagull était une radio de haute mer installée sur le navire émetteur Mi-Amigo entre 1973 et 1974.

Cette année-là, Radio Seagull s'arrêta pour redevenir Radio Caroline.

Aujourd'hui, Radio Seagull est une radio privée qui émet en langue anglaise depuis le port de Harlingen, au Pays-Bas, sur la fréquence de 1602 kHz en ondes moyennes.

Radio Seagull peut être écoutée sur Internet à l'adresse suivante : www.radioseagull.com

 

Radio Caroline

La légendaire Radio Caroline vient de fêter ses 50 ans. En effet, c'est le 28 mars 1964 à midi, que Radio Caroline commençait officiellement ses émissions sur 199 mètres en ondes moyennes, depuis le navire émetteur Frederica, ancré en Mer du Nord.

Après plusieurs décennies de lutte contre les autorités et les intempéries, la plus célèbre station offshore est rentrée au port en 1991.

Le navire est ancré près de Bradwell, dans le fleuve Blackwater, dans le sud-est de l'Angleterre.

Radio Caroline diffuse désormais légalement depuis un studio terrestre situé à Maidstone, dans le sud-est de l’Angleterre.

Vous pouvez écouter Radio Caroline en streaming sur son site officiel : www.radiocaroline.co.uk

 

Big L

 

La radio anglaise Big L, qui pouvait être écoutée en ondes moyennes jusqu'en 2011 sur 1395 kHz, est actuellement diffusée

uniquement sur Internet.

 

Elle dispose maintenant de 2 programmes différents :

Sur Big L1, on retrouve les animateurs habituels de la station, alors que Big L2 est un programme diffusé automatiquement sans présence humaine, sauf le week-end à certaines heures, où on peut entendre le même programme que sur Big L1.

 

Pour écouter Big L1, l'adresse est www.bigl.co.uk, et pour Big L2 www.bigl2.co.uk

 

 

VOA Radiogram

 

La Voix de l'Amérique propose chaque week-end un programme expérimental intitulé VOA Radiogram.

 

Au cours de cette émission diffusée plusieurs fois le samedi et le dimanche, la station transmet des textes et des images en utilisant des modes habituellement employés par les stations utilitaires, comme par exemple le MFSK.

 

Pour décoder ces différentes modes, il faut disposer d'un récepteur ondes courtes dont la sortie audio doit être reliée à la carte son d'un ordinateur, sur lequel on aura installé le logiciel Fldigi, téléchargeable gratuitement sur Internet.

 

L'émission est réalisée par Kim Andrew Elliott. Le programme des tests est différent chaque week-end, et les rapports d'écoute permettent de faire évoluer l'émission, ainsi que les logiciels employés pour les recevoir, tels que Fldigi et Flmsg.

Tous les rapports d'écoute sont confirmés par QSL électronique.

 

En Europe, VOA Radiogram est très bien reçue le samedi de 1600 à 1630 UTC sur 17860 kHz, et le dimanche de 1930 à 2000 UTC

sur 15670 kHz.

 

Pour en savoir plus, voici l'adresse du site Internet de l'émission : www.voaradiogram.net   

                                                                                    

  

Principauté d'Andorre

Information concernant Radio Andorre, transmise par Jean-Marc Printz, concepteur du site internet Aqui Radio Andorra :

Il y a quelques années, le centre émetteur de Radio Andorre a failli être démoli, pour faire passer une route.

Quelques défenseurs du site, dont Jean-Marc Printz, ont réussi à convaincre les autorités andorranes de préserver le bâtiment, et finalement un tunnel a été construit en dessous pour y faire passer la route.

La Principauté d'Andorre a débloqué des crédits pour financer la sauvegarde du bâtiment, qui deviendra un musée de la radio à partir de 2015.

Vous trouverez le détail de toutes ces péripéties ainsi que l'histoire complète de Radio Andorre, illustrée par de nombreux documents, sur le site Internet : http://aquiradioandorra.free.fr

A noter que Jean-Marc Printz est également administrateur du site http://100ansderadio.free.fr, qui retrace dans le détail l'histoire des radios françaises publiques et privées depuis leurs origines jusqu'à nos jours.

Si vous vous intéressez vraiment à la radio, ces 2 sites sont absolument incontournables.

Sur Atlantic 2000, nous avons consacré une émission à l'histoire de Radio Andorre le 13 septembre 2009, émission que vous pouvez réécouter à tout moment, puisqu'elle est disponible en Podcast sur notre site Internet.

Christian Ghibaudo nous a appris qu'en septembre 2013, à l’occasion des journées du patrimoine en Principauté d'Andorre, l'ancien centre émetteur du Pic Blanc a été ouvert au public. Cet émetteur a diffusé les émissions de Sud Radio en ondes moyennes sur 819 kHz jusque dans les années 80.

Par ailleurs, nous avons appris que pendant ces journées du patrimoine, le centre émetteur de Radio Andorre à Encamp était

également ouvert.

 

Après avoir fait fermer Radio Andorre et chassé Sud Radio de la Principauté, les autorités andorranes sont aujourd'hui très fières de posséder dans leur patrimoine les centres émetteurs des deux stations.

 

Pour mémoire, lorsque les deux radios étaient encore en activité, elles étaient considérées par ces mêmes autorités comme des symboles de "l'occupation française".

 

Alors que penser de cette ouverture au public du "patrimoine radioélectrique andorran" qui fut presque entièrement financé par des capitaux français ?

 

Faut-il y voir du cynisme, ou bien une forme de reconnaissance (beaucoup trop tardive !) du rayonnement international que ces deux radios ont apporté à la Principauté ?

 

Pays-Bas

Le groupe Talpa, dirigé par John de Mol, vient de vendre Radio 10 Gold au groupe Radiocorp déjà propriétaire de la radio 100 % NL. Dans le même temps, Talpa est entré dans le capital de Radiocorp en temps qu'actionnaire minoritaire.

Début juillet 2013, le groupe Radiocorp a obtenu une licence permettant d'exploiter un nouveau réseau FM national aux Pays-Bas.

C'est ainsi que depuis le 2 août 2013, ce réseau diffuse le programme de Radio 10 Gold sur l'ensemble du territoire hollandais.

La station est donc de retour sur la bande FM, après l'avoir quittée en 2003.

Sur 828 kHz, après avoir diffusé pendant une semaine une bande annonce invitant les auditeurs à se caler sur la bande FM, l'émetteur ondes moyennes a été arrêté fin septembre 2013.

Désormais, la station s'appelle Radio 10 (Radio Tien). C'est ainsi qu'elle s'identifiait lors de son lancement, le 4 avril 1988.

Radio 10 a donc repris son nom d'origine.

Elle est audible par satellite sur Astra 3B, à 23.5° Est, sur la fréquence de 11914 MHz, en polarisation horizontale, avec un débit symbole de 29900, et sur Internet à l'adresse suivante : www.radio10.nl

 

Luxembourg

Nous évoquons ici régulièrement la mémoire de Radio Luxembourg en langue anglaise, la célèbre "2-O-8", qui a cessé d'émettre en ondes moyennes en décembre 1991.

Elle est revenue sur les ondes en 2005, sur ondes courtes en mode DRM, avant de continuer quelques années uniquement sur Internet, pour finalement disparaître complètement.

Bonne nouvelle, le site Internet vient d'être réactivé, mais sous une autre forme. En effet, aucune émission n'y est diffusée.

On y trouve désormais l'histoire de Radio Luxembourg 2-0-8, avec de nombreuses photos d'archives. D'autres sites sont consacrés à l'histoire de cette fabuleuse station, mais celui-ci est le site officiel, produit par RTL group.

Voici l'adresse : www.radioluxembourg.co.uk

 

Allemagne

Encore une fermeture d'émetteur ! Il s'agit cette fois de la radio des forces américaines en Europe, AFN Europe, qui émettait depuis Wiesbaden sur 873 kHz.

L'émetteur a été arrêté le 31 mai. Avec sa puissance de 150 kW, et son style atypique sur notre continent, la radio avait su conquérir un auditoire fidèle, y compris en France.

Les émissions se poursuivent localement en FM et la station reste audible sur Internet.

 

Radio numérique en France

Le 18 janvier 2013, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a publié la liste des stations autorisées à émettre en numérique terrestre. Dans un premier temps, ces autorisations sont délivrées uniquement sur les zones de Paris, Nice et Marseille.

Les heureuses élues sont au nombre de 67 à Paris, 53 à Nice, et 53 à Marseille, soit un total de 106 autorisations.

 

Italie

Vous connaissez la radio, vous connaissez la télévision, mais connaissez-vous la radiovision ?

RTL 102.5 est une radio FM italienne, née à Bergame en 1975.

Elle n'a rien à voir avec le groupe d'origine luxembourgeoise RTL. En Italie, RTL signifie Radio Transmissioni Lombarde, autrement dit Radio Transmissions Lombardes.

Au fil des années, la station va se développer pour devenir l'une des radios musicales les plus populaires d'Italie.

Dans les années 2000, des caméras sont installées dans le studio. L'idée est de filmer les animateurs et les journalistes pendant leurs interventions à l'antenne, micro apparent et casque sur les oreilles. C'est ainsi qu'est née la radiovision.

Pour la musique, ce sont les clips correspondants qui sont diffusés.

Vous pouvez écouter (et regarder !) la radiovision RTL 102.5 sur le satellite Eutelsat Hotbird à 13° Est, sur la fréquence de 11623 MHz en polarisation verticale, avec un débit symbole de 27500.

Il suffit de disposer d'une parabole, et d'un terminal satellite "free to air" permettant de recevoir les chaînes gratuites par satellite.

Et si vous avez une bonne connexion ADSL, vous pouvez la regarder en streaming sur Internet, à l'adresse suivante : www.rtl.it

 

Sealand

Roy Bates, autoproclamé  prince de Sealand en 1967, est décédé le 9 octobre 2012. Ancien major de l'armée britannique, Roy Bates avait crée en 1965 sa radio pirate Radio Essex.

Contrairement aux autres stations offshore, comme Radio Caroline ou Radio London, qui émettaient depuis des navires ancrés en eaux internationales, Radio Essex était installée sur un ancien fort militaire, Knock John Tower, situé dans l'estuaire de la Tamise.

Utilisés par la défense anti-aérienne britannique, plusieurs forts de ce type avaient été construits pendant la 2ème guerre mondiale pour protéger l'Angleterre des bombardements allemands.

En octobre 1966, Radio Essex devient BBMS (Britain's Better Music Station), avant d'arrêter définitivement ses émissions pour raison financière le jour de Noël de la même année.

Roy Bates décide alors de transférer ses activités vers le fort voisin, Roughs Tower.

Mais suite à l'entrée en vigueur de la loi anti-pirate britannique, le 14 août 1967, aucune station n'émettra depuis Roughs Tower.

Le 2 septembre 1967, Roy Bates déclare l'indépendance du fort, qu'il rebaptise "Principauté de Sealand". Par la suite, la Principauté se dotera d'une constitution, d'un drapeau, d'une monnaie et d'un hymne national.

En 1977, Roy Bates doit faire face à une attaque de son fort par un groupe d'hommes d'affaire Allemands et Hollandais qui avaient pris son fils Michael en otage. Il fera libérer son fils et reprendra Sealand par la force, en prenant la tête d'un petit groupe de personnes en arme.

En 1987, la Grande-Bretagne a étendu ses eaux territoriales, incluant désormais la Principauté de Sealand. En réalité, cette extension n'a pas eu de véritables conséquences sur le statut de la plate-forme.

Atteint de la maladie d'Alzheimer depuis plusieurs années, Roy Bates s'était retiré dans une maison de retraite à Leigh-on-Sea dans l'Essex. Il est décédé le 9 octobre 2012 à l'âge de 91 ans, laissant derrière lui sa veuve, la princesse Joan, sa fille Penny et ses 4 petits-enfants.

Son fils Michael administre désormais Sealand, en qualité de prince régent. Selon certaines sources, Sealand abriterait actuellement plusieurs serveurs Internet.

 

Allemagne (Sarre)

Le 8 août 2012, l'un des 4 pylônes de l'émetteur ondes longues d'Europe 1, qui émet sur 183 kHz, s'est partiellement effondré.

Le tiers supérieur du pylône est tombé à terre, suite à la rupture des haubans supérieurs de l'antenne.

Le centre émetteur est situé en Allemagne, sur le plateau de Felsberg, à proximité immédiate de la frontière française.

La station a été inaugurée en 1955.

Rappelons qu'avant 1981, les radios privées n'étaient pas autorisées à émettre depuis le sol français, obligeant celles-ci à s'implanter à la périphérie du territoire, d'où le nom de "radios périphériques".

L'incident sur le pylône d'Europe 1 est passé totalement inaperçu en France. L'émetteur a été basculé sur les 2 pylônes de secours, ce qui n'a pas vraiment modifié la qualité de la réception. Aucune allusion n'a été faite à l'antenne, le groupe Lagardère, propriétaire de la station, n'ayant pas souhaité communiquer sur le sujet.

Par ailleurs, Europe 1 dispose désormais d'un important réseau d'émetteurs FM en France.

 

Décès de Jean Garetto

Le producteur de radio Jean Garetto est décédé dans sa ville natale de Rome, le 14 septembre 2012, à l'âge de 80 ans.

Avec son complice Pierre Codou, décédé en 1981, il avait créé en 1968 une émission intitulée TSF 68, qui deviendra par la suite l'oreille en coin. Cette émission était diffusée chaque week-end sur France-Inter. Les samedis et dimanche après-midi, ainsi que le dimanche matin qui était réservé aux chansonniers.

En 1983, Jean Garetto est nommé directeur des programmes de France Inter, fonction qu'il occupera jusqu'en 1990. Cette année-là, son successeur à la direction des programmes décide de supprimer l'oreille en coin. Ce nouveau directeur des programmes est un certain…Pierre Bouteiller.

Jean Garetto rejoint alors Europe 1, où il va créer Persona…gratter. Cette émission reprend le concept de l'oreille en coin du dimanche matin, avec la présence des chansonniers.

Avec Pierre Codou, Jean Garetto est également le co-fondateur de FIP.

Créée à l'initiative de Roland Dordhain, alors directeur de la radio au sein de l'ORTF, France Inter Paris, FIP 514, a commencé officiellement ses émissions le 5 janvier 1971, sur 514 mètres en ondes moyennes, puis en FM.

Les années suivantes, le réseau s'étend à environ une dizaine de grandes villes de province.

En l'an 2000, Jean-Marie Cavada, alors PDG de Radio France, décide de fermer la moitié des stations de province, malgré les protestations d'associations d'auditeurs fidèles de FIP.

Dans le cadre du "plan bleu", ces fermetures avaient pour objectif de récupérer des fréquences pour Le Mouv' et France Bleu.

Entre 2006 et 2008, le nouveau PDG de Radio France, Jean-Paul Cluzel, va remettre en service 4 stations en province, dont certaines sans décrochages locaux.

 

OEM France

Mauvaise nouvelle concernant OEM France : Georges Cany nous apprend la fin de l'édition française de Offshore Echos Magazine, après 37 ans de bons et loyaux services.

En effet, suite à la défection d'un des principaux membres du club, qui chapeautait la confection de l'édition française d'OEM,

France Radio Club a dû suspendre la publication, aucun autre membre du club n'étant prêt à prendre sa succession. 

L'édition anglaise, quant à elle, continue de fonctionner sur les mêmes bases qu'auparavant et le site web reprend une partie des rubriques de l'édition française. Ces pages sont réservées aux abonnés. 

Pour notre part, nous regrettons vivement la disparition de la chronique de notre ami Georges Cany, consacrée aux radios libres en ondes courtes. Nous tenons à le remercier pour les nombreux articles consacrés à Atlantic 2000 depuis nos débuts en 1982, jusqu'à nos jours.

 

CPL : un danger pour les ondes courtes

Durant la guerre froide, l'écoute des ondes courtes était très perturbée par un très grand nombre de brouilleurs installés en Union Soviétique et dans les pays satellites. De nos jours, ces brouilleurs ont disparu. L'écoute des ondes courtes devrait donc être facile.

Malheureusement, un ennemi invisible ronge les ondes courtes. Son nom : CPL, comme Courants Porteurs en Ligne.

Sans le savoir, vous avez peut-être le coupable dans votre salon.

Les fournisseurs d'accès Internet louent à leurs abonnés la fameuse "Box" qui est en fait un modem multifonction, permettant l'accès à l'Internet, au téléphone, voire à la télévision.

Pour recevoir la télévision avec ce système, il faut raccorder le boîtier TV au modem à l'aide d'un câble Ethernet, appelé également câble réseau. Cependant, si les 2 équipements sont trop éloignés, ou situés dans des pièces différentes, le fournisseur d'accès vous proposera des "plugs" ; par exemple "FreePlug" chez Free, ou "LivePlug" chez Orange.

Derrière cette appellation commerciale, différente pour chaque opérateur, se cache le pire ennemi des ondes courtes : le boîtier CPL.

Chaque boîtier CPL est raccordé à une prise de courant. Ces boîtiers utilisent les câbles du secteur pour échanger des transmissions de données entre le modem et le boîtier TV, ou bien entre le modem et un ordinateur, ou tout autre équipement informatique. Mais pour transmettre ces données, il faut des fréquences porteuses.

Et les porteuses en question occupent la quasi-totalité des ondes courtes entre 3 et 30 MHz.

Le câble du secteur n'étant pas blindé, ils se comporte comme une antenne, et rayonne ainsi des signaux parasites jusqu'à plusieurs centaines de mètres à la ronde, se traduisant par de violents craquements dans le récepteur, interdisant l'écoute des ondes courtes dans tout le quartier.

Cette aberration technologique a bien sûr été dénoncée par de nombreux utilisateurs des ondes courtes, en particulier les radioamateurs. Ceux-ci ont obtenu une réduction de 40 dB des signaux brouilleurs dans les bandes qui leur sont allouées, ce qui est nettement insuffisant.

Quant aux bandes radiodiffusion, aucun organisme n'a cru bon de réagir. Certains ont décrété, sans autre forme de procès, que les ondes courtes étaient obsolètes. Nous savons tous ici que c'est loin d'être le cas.

Mais comme pour le rayonnement des relais et des téléphones mobiles, c'est le tout-puissant lobby des télécommunications et de l'informatique qui décide seul.

Des tests ont révélé que le câble Ethernet blindé est beaucoup plus fiable que la liaison par CPL, en particulier concernant le risque d'intrusion et les pertes de données.

Pour protéger la réception des ondes courtes, il suffit de remplacer ces boîtiers parasites par un simple câble réseau.

Il s'en vend de très longs, pour un prix nettement inférieur aux boîtiers CPL.

A défaut de câble réseau, on pourra employer une liaison Wi-Fi.

Mais une information du grand public est nécessaire.

Car si proscrire les CPL chez soi est facile, il sera beaucoup plus difficile de convaincre vos voisins d'en faire de même.

C'est pourtant à ce prix que les ondes courtes redeviendront saines.

Vous pouvez constater ici les dégâts provoqués par les CPL 

 

FIP a fêté ses 40 ans en 2011

La radio française FIP a fêté ses 40 ans le 5 janvier 2011. Ironie du sort, son émetteur historique, qui émettait sur 585 kHz en ondes moyennes depuis Romainville près de Paris, a été arrêté début janvier.

Les émissions se poursuivent en FM à Paris sur 105,1 MHz et dans plusieurs villes de province.

Pour fêter son 40ème anniversaire, la station a diffusé du 3 au 28 janvier une série d'émissions rétrospective intitulée "vous avez loupé Marie-Martine". Allusion à Marie-Martine Bisson, l'une des premières animatrices.

Créée par Jean Garetto et Pierre Codou, à l'initiative de Roland Dordhain, alors directeur de la radio au sein de l'ORTF, France Inter Paris, FIP 514, a commencé officiellement ses émissions le 5 janvier 1971 à 17 heures, sur 514 mètres en ondes moyennes.

Diffusée également en FM, avec un format musical très éclectique, entrecoupé d'informations pratiques lues par de douces voix féminines, FIP va rapidement connaître un grand succès sur la région parisienne.

Les années suivantes, le réseau s'étend à plusieurs grandes villes de province. On comptera jusqu'à une douzaine de stations dans les années 80.

En l'an 2000, Jean-Marie Cavada, alors PDG de Radio France, décide de fermer la moitié des stations de province, malgré les protestations d'associations d'auditeurs fidèles de FIP.

Dans le cadre du "plan bleu", ces fermetures ont pour objectif de récupérer des fréquences pour Le Mouv' et France Bleu.

Entre 2006 et 2008, le nouveau PDG de Radio France, Jean-Paul Cluzel, va remettre en service 4 stations en province, dont certaines sans décrochages locaux.

FIP a été relayée par un émetteur pirate à Brighton en Angleterre pendant 10 ans, avant d'être saisie par les autorités anglaises en 2007. FIP peut être écoutée en Europe sur les satellites Astra et Atlantic Bird 3, et partout dans le monde sur Internet à l'adresse suivante : www.fipradio.com 

 

Internet

Pour connaître les horaires et fréquences des radios internationales émettant en langue française, je vous recommande le site de Jean-Michel Aubier, dont voici l'adresse :

http://jm.aubier.pagesperso-orange.fr/

Sur ce même site, vous trouverez également les horaires des radios internationales diffusant en français sur Internet.          

Très actif depuis plusieurs années, le forum Alfalima est consacré aux radios pirates en ondes courtes et en ondes moyennes.

Voici son adresse : http://www.alfalima.net/

 

Suisse

C'est une page de l'histoire de la radio Suisse Romande qui vient de se tourner. Le 5 décembre 2010 avant minuit, Option Musique a cessé d'émettre en ondes moyennes, sur 765 kHz.

L'émetteur de Sottens était le dernier émetteur ondes moyennes encore en service en Suisse, après l'arrêt en 2008 des émetteurs de Beromünster et de Monte Ceneri.

L'émetteur de Sottens a été mis en service le 25 mars 1931. Après avoir transmis Radio Lausanne et Radio Genève, puis le 1er programme de la Radio Suisse Romande, il diffusait Option Musique depuis 1994.

Suite à l’entrée en vigueur, en février 2000, de l’ordonnance contre les rayons non ionisants, la puissance de l’émetteur a été réduite, passant de 600 à 160 kW.

Le 5 décembre, avant minuit, le programme a laissé la place à une bande annonce, diffusée en boucle, invitant les auditeurs à écouter Option Musique par d'autres moyens. Cette bande sera diffusée jusqu'au 31 décembre 2010.

La station continue ses émissions en FM dans les cantons du Valais et de Genève, et en DAB+ sur le reste de la Suisse Romande.

La volonté affichée d'une évolution technologique améliorant la qualité d'écoute, dissimule la triste réalité d'une gestion comptable, visant à réduire les coûts de diffusion, sans se soucier des auditeurs francophones qui écoutaient l'émetteur de Sottens un peu partout en Europe et en Afrique du Nord.

Exclusivité Atlantic 2000 :

Ecoutez intégralement les 4 dernières heures d'Option Musique diffusées en ondes moyennes le 5 décembre 2010.  

Et si vous disposez d'une parabole, vous pourrez continuer à recevoir Option Musique sur le satellite Hotbird, sur la fréquence de 11526 MHz en polarisation horizontale, avec un débit symbole de 27500.

 

World Music Radio

WMR, World Music Radio, a commencé ses émissions en tant que radio pirate en 1967.

En 1980, les émissions étaient diffusées légalement le dimanche, par l'émetteur ondes courtes de Radio Andorre sur 6219 kHz.

Comme vous le savez, Radio Andorre a cessé d'émettre en 1981. WMR a donc cherché de nouveaux relais pour continuer ses émissions.

Au cours des années qui ont suivi, World Music Radio a été relayée par l'émetteur ondes courtes de Radio Dublin sur 6910 kHz.

En 1988, la station a été diffusée brièvement par l'Italian Radio Relay Service émettant à l'époque depuis Milan sur 7160 kHz.

Après une longue absence, WMR est revenue sur les ondes en 1997, relayée par l'émetteur de Meyerton, en Afrique du Sud,

sur 3345 et 6290 kHz.

Dans les années 2000, World Music Radio a obtenu une licence lui permettant d'émettre légalement depuis le Danemark.

Des tests ont été diffusés en 2004 sur 5815 kHz avec une puissance de 6 kW et sur 15810 kHz avec 500 W. Ils devaient être suivis de programmes réguliers, mais les émissions devaient s'arrêter définitivement en 2005, faute de revenus publicitaires.

L'émetteur a été utilisé brièvement en 2007 et 2008 pour relayer le Free Radio Service Holland, puis Radio Spaceshuttle sur 5815 kHz.

 

L'oreille en coin

Personne n'a oublié l'oreille en coin, émission emblématique diffusée sur France Inter entre 1968 et 1990.

Si l'histoire de cette émission vous intéresse, sachez qu'un livre lui est consacré : "l'oreille en coin, une radio dans la radio", écrit par Thomas Baumgartner, aux éditions nouveau monde. Sorti en 2007, ce livre est accompagné d'un CD composé d'archives sonores de l'émission.

L'auteur avait également consacré un blog à l'émission, intitulé "autour de l'oreille". Bien que non réactualisé depuis 2008, le blog est toujours en ligne à l'adresse suivante :  http://oreille.blogspot.com/

 

Radios sur Internet

A l'heure où bon nombre de radios cessent leurs émissions en ondes courtes et en ondes moyennes, l'Internet constitue désormais une alternative intéressante.

Malgré leur disparition, l'influence des radios de haute mer est toujours importante, en particulier sur Internet.

C'est ainsi que l'on peut écouter Radio Northsea International à l'adresse suivante : http://www.rni.vze.com/

Il est également possible d'écouter Radio Mi Amigo, en se connectant à l'adresse : www.radiomiamigo.eu/

ou www.radiomiamigointernational.com pour les émissions diffusées en ondes courtes.

Voici l'adresse du site officiel de Radio Caroline : www.radiocaroline.co.uk.

Pour rester dans l'ambiance des radios de haute mer, vous pouvez écouter Offshore Music Radio.

Musique et jingles d’époque sur cette web radio qui ne manque pas d’intérêt.

A écouter à l’adresse : www.offshoremusicradio.com 

Si vous avez du mal à recevoir Laser Hot Hits en ondes courtes, vous pouvez l'écouter en ligne.

Voici l'adresse de son site : www.laserhothits.co.uk/

Plusieurs dizaines de radios sont disponibles sur le site du Pirate Radio Network, dont voici l'adresse : www.pirateradionetwork.com/

On y retrouve, entre autres, nos confrères de Radio Waves International.

Bien sûr, cette liste est loin d'être exhaustive. Vous pouvez utiliser les moteurs de recherche, et parcourir la planète en écoutant la radio par Internet. Il existe une infinité de radios à travers le monde. Depuis la plus petite radio locale, jusqu'à la grosse radio internationale, l'Internet permet à chaque station d'avoir accès à un auditoire planétaire, du moins, en théorie.

Pour se rendre compte de l'étendue de l'offre, il suffit de visiter le site de Shoutcast créé par Nullsoft, concepteur du logiciel Winamp. L'adresse est la suivante : www.shoutcast.com/

Pour terminer, n'oubliez pas de vous connecter régulièrement au site d'Atlantic 2000 pour y écouter nos Podcasts : http://radioatlantic2000.free.fr

 

The Voice of Peace – La Voix de la Paix

Quand on évoque les radios de haute mer, les premières qui viennent à l'esprit sont Radio Caroline, Radio Mi Amigo, Radio Veronica, ou encore Radio Northsea International.

Toutes ces radios avaient un point commun, elles émettaient depuis la Mer du Nord.

Pourtant, plusieurs radios de haute mer ont émis depuis la Méditerranée, plus précisément au large d'Israël.

La plus connue d'entre elles est the Voice of Peace, la Voix de la Paix.

La Voix de la Paix a été fondée par Abie Nathan. Né en Iran en 1927, élevé en Inde, il s'engage comme pilote dans la RAF pendant la 2ème guerre mondiale. En 1948, il devient pilote dans l'armée Israélienne, puis ouvre un restaurant.

En 1966, aux commandes d'un avion baptisé "Peace One" il se pose dans la ville égyptienne de Port-Saïd, afin de délivrer un message de paix aux Egyptiens, et les dissuader d'entrer en guerre contre l'état Hébreu. Il est immédiatement arrêté sans avoir pu rencontrer le président Nasser. On le renvoie en Israël où il est emprisonné pendant 40 jours, accusé d'avoir eu des contacts avec l'ennemi.

Il pense alors à créer une station de radio pour diffuser des messages de paix, afin d'essayer de réconcilier Israéliens et Arabes.

Il divorce, et vend tous ses biens dans le but d'acheter un navire émetteur. Cependant, ses moyens sont insuffisants.

Il se rend alors à New York. Après une grève de la faim à bord de son bateau, et des contacts avec Meister et Bollier, propriétaires de Radio Northsea international, il obtient les fonds nécessaires. Parmi les généreux donateurs figure un certain John Lennon, dont la chanson "Give Peace a chance" deviendra l'indicatif de la station.

Le navire quitte New-York le 16 mars 1973. Les premiers tests sont diffusés sur 195 mètres, 1540 kHz en ondes moyennes.

Après une escale à Marseille pour des réparations, le MV Peace s'installe au large du Mont Sinaï.

Les émissions régulières commencent le 26 mai 1973, toujours sur 1540 kHz. Composés essentiellement de musique pop, les programmes sont en anglais, avec quelques émissions en Hébreu, en Arabe et en Français.

En octobre 1973, Israël est de nouveau en guerre, et la station a des problèmes financiers. Les émissions s'arrêtent en novembre.

Le bateau reste ancré dans le port de Marseille jusqu'en mai 1974.

Le 28 mai, le navire quitte Marseille pour les eaux internationales, et les émissions reprennent.

Emettant toujours en ondes moyennes avec 50 kW, La Voix de la Paix mettra en service un émetteur ondes courtes de 10 kW, sur 6240 kHz dans la bande des 48 mètres, ainsi qu'un émetteur FM sur 100 MHz.

En 1991, l'état Hébreu condamne Abie Nathan à 18 mois de prison. Il lui est reproché d'avoir rencontré le leader palestinien Yasser Arafat. Il sera libéré pour bonne conduite au bout de 6 mois, le 30 mars 1992.

Suite à des problèmes financiers The Voice of Peace s'arrête définitivement le 1er octobre 1993. Dans le même temps, des discussions de paix sont engagées entre Israéliens et Palestiniens, finalisées par les accords d'Oslo.

Refusant diverses propositions de reprise de la Voix de la Paix, Abie Nathan décide de couler son navire au large d'Israël, le 28 novembre 1993, après avoir pris soin de récupérer le matériel d'émission. Il continuera à travailler pour différents projets humanitaires à travers le monde.

En juillet 1994, il fait le don d'un émetteur à la Voix de la Palestine, basée à Jericho.

En 1996, en voyage à Washington, il est victime d'une crise cardiaque qui le laisse partiellement paralysé. Il quitte alors la vie publique pour vivre dans une maison de retraite.

Abie Nathan est décédé à Tel Aviv le 27 août 2008, à l'âge de 81 ans.

Mais l'aventure de la Voix de la Paix n'est pas terminée. Après 16 années de silence, la Voix de la Paix est de retour, à l'initiative d'anciens animateurs de la station offshore.

Après avoir diffusé plusieurs semaines de tests, composés de musique pop, avec des annonces en anglais et en hébreu, la Voix de la Paix a fait son retour officiel sur Internet le samedi 7 novembre 2009, à 12 heures TU.

Mais depuis cette date, les choses ont évolué. Pour une raison qui nous est inconnue, l'équipe s'est scindée en deux et nous avons aujourd'hui 2 stations différentes sur Internet, émettant en langue anglaise.

"The Voice of Peace", qui est la station créée en 2009, est toujours basée en Israël. Elle propose désormais 2 programmes, The Voice of Peace, et The Voice of Peace Classic. Ces 2 programmes sont audibles à l'adresse suivante : www.thevoiceofpeace.co.il

La seconde station issue de la scission s'identifie "All time hits, the V.O.P". Elle est basée en Grande-Bretagne, et est audible à l'adresse suivante : www.thevop.net

 

 

 

retour page d'accueil